Le théâtre à l'italienne de La Roche-sur-Yon

Une salle de spectacle provisoire fonctionna sous les halles à partir de 1812.
En 1842, la ville de Bourbon-Vendée décide de construire un théâtre place des Vieilles casernes en face de la Préfecture. Construit en pierre de Luçon, l'édifice s'inscrit dans l'histoire du théâtre moderne apparu au XVIIIe siècle avec une salle de forme "de fer à cheval" comme dans les théâtres à l'italienne. La décoration intérieure (coupole et pourtour des loges) est l’œuvre de l'artiste Louis-Lucien Penne.
Restauré en 2004, le théâtre a retrouvé l'aspect qu'il avait à l'époque de sa création vers 1845 et de sa première restauration en 1888.

Le péristyle
Les badigeons sont d’un ocre vif et lumineux destiné à mettre en valeur les colonnes. 
Ce coloris chaud est particulièrement visible les soirs de spectacle lorsqu'il est éclairé. 
Une lanterne est suspendue derrière chaque colonne.

Le hall d'entrée
Entièrement recréé avec un sol en terre cuite, il a retrouvé son ambiance d'origine. 
Les colonnes en bois, sont peintes en faux marbre comme elles l'étaient au XIXème siècle.

Le foyer d'entracte
Le foyer d'entracte est à l'identique de 1845. Le papier peint en trompe-l'oeil est une reproduction exacte du papier d'origine. Il a été réalisé à partir des planches de l'époque qui sont inscrites au patrimoine national.

La coupole et le lustre
Pour la coupole, les couleurs ont simplement été nettoyées. Le lustre en cristal de Bohème a été créé à partir des plans d'origine. Doré à l'or 24 carats, il mesure 2m60 de haut pour un diamètre de 2m10. Nul ne sait si ce lustre a existé à une époque, mais il apparaissait dans le projet initial du théâtre.