Agendas

Aucune actualité disponible.

La Roche-sur-Yon

Présentation

Ville nouvelle créée en 1804 par Napoléon, La Roche-sur-Yon se situe au centre du département. Le chef-lieu Vendéen compte aujourd'hui près de 55 000 habitants.

A 20 minutes des plages, à 40 minutes de sa voisine Nantes, desservie par le TGV et connectée directement au réseau autoroutier de l’Ouest, la ville est le principal pôle économique du département et fait partie intégrante de la dynamique atlantique.
Les grands projets urbains en centre ville et dans les quartiers, l’importance de son réseau associatif et la forte implication des citoyens dans la vie de la cité façonnent également le visage de la ville.

Un peu d'histoire

Le 5 prairial an XII (25 mai 1804) marque la renaissance de La Roche-sur-Yon grâce à la décision de Napoléon d'y créer une ville nouvelle de 15 000 habitants, pour pacifier et moderniser la Vendée. Avec sa grande place centrale, son plan en damier, ses larges rues rectilignes, ses boulevards en forme de pentagone délimitant l'espace urbain, cette ville nouvelle imaginée par des ingénieurs (et non des architectes) des Ponts et Chaussées apparaît comme un symbole de modernité.

Le premier désenclavement routier permet alors de relier le chef-lieu aux principales villes du département à la fin de l'Empire. En 1866, le désenclavement ferroviaire impose ainsi la Roche-sur-Yon comme plaque tournante des liaisons ferroviaires locales et départementales.

En 1964, la fusion avec les communes voisines du Bourg-sous-La Roche et de Saint-André d'Ornay lui offre des perspectives de développement.

La Fédération européenne des cités napoléoniennes dont fait partie la Ville est certifiée Itinéraire culturel européen "Destination Napoléon"

Contact

Hôtel de ville
Place Napoléon
85 021 La Roche-sur-Yon
Tél. : 02 51 47 47 47


Horaires d'ouverture :
Du lundi au vendredi 
de 8 h 00 à 18 h 30 sans interruption
Samedi : de 9h à 12h

Destination Napoléon

Le Bourg-sous-La Roche

Présentation

A la fois en ville et proche de la campagne, le Bourg-sous-La Roche s’étend sur près de 4 200 ha. C’est le quartier le plus vaste de La Roche-sur-Yon, 9 400 habitants y résident. Ils disposent de commerces de proximité et de services tels que mairie annexe, médiathèque, maison de quartier, établissements scolaires, cabinets médicaux... Dans ce quartier qui connaît un fort développement avec ses programmes d’habitats, le projet de réaménagement du centre historique vise à conforter son activité commerciale et son identité.

Un peu d’histoire

Le Bourg-sous la Roche, tout comme la Roche-sur-Yon a changé de nom au rythme des régimes : Passant de Bourg-sous-Napoléon à Bourg-sous-Bourbon Vendée et revenant à Bourg-sous-La Roche en 1870.  

Il  y a plus de cinquante ans, la commune périphérique, en même temps que celle de Saint-André d'Ornay, unissait son destin à celui de La Roche-sur-Yon. Cette fusion, décidée par les trois conseils municipaux, a été entérinée le 11 juillet 1964. Le Bourg-sous-la Roche apporte alors ses 5 219 ha à La Roche sur-Yon (1633 ha)

Depuis, les nouvelles zones d’habitat et le contournement sud ont profondément modifié l’aspect du quartier. Les transformations prochaines du centre historique préparent le quartier aux évolutions futures

Un patrimoine à découvrir

La vallée de la Riallée, est un site naturel incontournable. D’une superficie de 306 ha, elle offre un paysage et des ambiances variées. Et vous pourriez même apercevoir ou repérer des passages de loutres qui trouvent désormais refuge ici.

Flâner dans le parc des Oudairies, c’est profiter d’un site boisé et de prairies sur près de 10 ha. Classé refuge LPO (Ligue pour la protection des oiseaux), cet espace naturel bénéficie d’une gestion adaptée à la préservation de la biodiversité. Le château du parc date quant à lui du XVIIIe siècle.

L’église Saint-Pierre du Bourg est la plus ancienne de la ville. Elle présente en effet des bases romanes du XIIe siècle dont il ne reste que deux contreforts, visibles en façade. Une autre partie date du XIVe. Incendiée en 1794, elle a été reconstruire entre 1840 et 1860 à l’identique.

Des activités à partager

Une vie associative dynamique et festive rythme la vie du quartier toute l’année et répond ainsi aux attentes de ses habitants. Les activités artistiques et sportives pour tous, les évènements comme la fiesta Bourgadine, le marché de Noël,  les animations organisées par la maison de quartier et les associations, les fêtes des voisins, sont autant de rendez-vous proposés à l’ensemble des Bourgadins.

Un nouveau visage pour le cœur du Bourg

Pour améliorer le cadre de vie des habitants et des usagers,  la Ville de la Roche sur-Yon a engagé un vaste programme de réaménagement du cœur historique du Bourg-sous-La Roche. Il s’appuie sur la concertation et l’expertise des habitants, des commerçants et le Conseil citoyen du quartier. Les objectifs sont de renforcer l’attractivité du commerce, créer de nouveaux logements, améliorer la circulation automobile et piétonne, créer un lieu de convivialité et embellir le centre.

La Marronnière et la Giraudière sont deux projets d'éco-quartier tout juste sortis de terre. Ils marquent la volonté de la municipalité de développer une nouvelle façon d'habiter à La Roche-sur-Yon.

La mairie annexe vous accueille 

Elu délégué au quartier
Bernard Quenault
Adjoint aux Maisons de quartiers et vie associative
Reçoit à la mairie annexe les mardis et vendredis de 9h à 12h sur rendez-vous

Correspondant de quartier
Votre correspondant de quartier assure le lien et l'interface entre les habitants, associations, élu et les services de la ville.
Alain KLEPPER 
Tél : 02 51 37 90 98
ou 
06 14 58 44 32

Contacter par Email
cliquez ici

Pratique
Mairie annexe du Bourg-sous-La Roche
108, rue du Général Guérin
85000 La Roche-sur-Yon
Tél : 02 51 37 90 90
Fax : 01 57 67 30 70

Contacter par Email 
Cliquez ici

Ouverture :
Le lundi 13 h 30 à 17 h 30
Du mardi au vendredi
de 8 h 30 à 12 h 30
et
de 13 h 30 à 17 h 30
Le samedi de 9 h 00 à 12 h 00

Saint-André d’Ornay/Val d’Ornay/Forges

Présentation

Saint-André d’Ornay, Val d’Ornay et Forges forment un ensemble situé à l’entrée ouest de la ville. Des programmes d’habitats, comme à la Brossardière, une rénovation urbaine importante à Forges, l’extension/rénovation du complexe piscine/patinoire Arago transforment profondément la physionomie de ce grand quartier et améliorent ainsi le cadre de vie des habitants. Du centre historique de Saint André d’Ornay, aux quartiers plus contemporains du val d’Ornay et des Forges, les habitants disposent de commerces, zones commerciales, services publics, établissements scolaires, équipements culturels et sportifs. Et pour les amoureux de nature, les vallées du Forge et de l'Ornay offrent un environnement préservé.

La zone Acti-Sud, la plus ancienne zone d’activités de La Roche-sur-Yon accueille de nombreuses entreprises. Afin d’en conforter la croissance économique et son attractivité, l’Agglomération a engagé la rénovation et les embellissements de ses axes routiers stratégiques

Un peu d’histoire

Saint-André d’Ornay est la commune qui, avec celle du Bourg-sous La Roche, a fusionné en 1964 avec La Roche-sur-Yon.
La petite commune rurale et ses 1 746 habitants, compte alors 36 commerces et 83 exploitations agricoles. Sans grandes perspectives de développement faute de moyens, elle apporte ses 2 022 ha à La Roche-sur-Yon, qui a besoin d’espace pour croître. Les élus de l’époque, Ornaysien et Yonnais ont ainsi mesuré tout l’enjeu d’une fusion qui facilitera notamment le développement économique et la création d’équipements.

Saint André d’Ornay c’est aussi l’histoire de son emblématique club, l’Etoile sportive Ornaysienne créée en 1938. La section football fut créée en 1945. Depuis plus de 10 ans,  l’équipe de football féminine rayonne au plus haut niveau. La Ville a rénové en 2016 le stade Saint-André avec la création d’un terrain synthétique. Il répond ainsi aux attentes de l’ESOF et de l’ensemble des clubs Yonnais.

Du côté des Forges, le quartier présente un nouveau visage depuis la rénovation urbaine. Après la déconstruction de collectifs HLM, symboles de la modernité et du dynamisme économique du début des années 1960, de nouveaux habitats collectifs ou individuels sont sortis de terre, offrant ainsi un nouveau confort de vie aux habitants.

Un patrimoine à découvrir

L’église Saint-André a partiellement été détruite en 1794. L'église médiévale sert en 1804 d'hôpital militaire puis d'école et de mairie. L'édifice actuel, construit entre 1855 et 1895, possède à l'extérieur des éléments qui renvoient à la période romane (chapiteaux historiés, portail...).

Le château de la Brossardière et Céleste Bulkeley. Veuve de Louis-Marie Chopot, seigneur de la Brossardière, Céleste Bulkeley et son deuxième mari William Bulkeley, furent des cadres de l'insurrection de 1793. Après deux autres mariages, elle mourut à Angers le 13 mars 1832. C'est également à la Brossardière que s'installe Jean-François Merlet, premier préfet de La Roche-sur-Yon. Il reste de l'époque de Céleste un bâtiment, des communs flanqués d'une tour et une chapelle du XVIIe siècle, visible uniquement de l’extérieur, à partir de la rue de la Brossardière.

L’abbaye des Fontenelles, fondée en 1210 par Béatrice de Machecoul, Dame de La Roche-sur-Yon, est une des abbayes les plus prospères du Bas-Poitou. Son nom vient d'une source réputée pour ses propriétés bienfaisantes.
Propriété privée, l’abbaye des Fontenelles n’est visible que de l’extérieur

Dans le quartier des Forges, les murs sont des supports d’expression artistique. La fresque de 330 m2 de l’artiste nantais Korsé colore une des parois du tunnel Auguste-Brunet, situé sous la voie ferrée. Vous découvrirez un univers imaginaire composé d’animaux, de trains, d’avions, de portraits d’hommes célèbres ayant marqué l’histoire du quartier et de la ville.

Non loin de là, en parcourant le Val de Forge vous pourrez également admirer une autre fresque, réalisée par un collectif d’artistes et d’habitants. L’oeuvre reflète la nature et le bien vivre ensemble.

Les vallées du Forge et de l’Ornay vous attendent. Entre le val de Forge et la Généraudière, un sentier de promenade aménagé, longe les deux ruisseaux. Il s’étire jusqu’à la confluence de l’Ornay et de l’Yon

Des activités à partager

Les trois maisons de quartier, Forges, Val d’Ornay et Saint-André d’Ornay favorisent le "bien vivre ensemble". Elles proposent en outre de nombreuses activités de loisirs, culturelles et sportives pour tous, tout au long de l’année.
Associations et clubs sportifs animent également le quartier et vous attendent pour pratiquer votre activité favorite.

Au Val d’Ornay, la zone verte de loisirs est un site propice à la détente, c’est aussi le point de rencontre des skaters et des spécialistes de BMX.

C’est ici aussi, Chemin de l’Ornay à l’Angelmière que les jardiniers aiment à se retrouver autour des parcelles du jardin familial "Jean-Pierre Geay".

La mairie annexe vous accueille

Elu délégué au quartier
René Chabot
Adjoint à l'agriculture et espace rural
Reçoit à la mairie annexe le samedi matin sur rendez-vous
Tél : 02 51 37 49 95

Correspondant de quartier
Votre correspondant de quartier  assure le lien et l'interface entre les habitants, associations, élus de quartier et les services de la ville. 
Nicolas PICHON - nicolas.pichon@remove-this.larochesuryon.fr
Tél : 02 51 37 51 52
Bureau : mairie annexe de Saint-André d'Ornay, 28 rue du Calvaire

Pratique
Mairie annexe de Saint-André d’Ornay
28, rue du Calvaire
La Roche-sur-Yon
Tél : 02 51 37 49 95 
Fax : 01 57 67 30 64 

Ouverture
Le lundi de 13 h 30 à 17 h 30
Du mardi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30
Le samedi de 9 h 00 à 12 h 00

Vallée-Verte/Liberté

Présentation

La Vallée-Verte et la Liberté s’étendent au sud/sud-ouest de la ville entre le Val d’Ornay et le Bourg-sous-La Roche. La place de La Liberté devenue place Nelson-Mandela est le lieu central du quartier de la Liberté.  Avec la participation de ses habitants, il a fait l’objet d’une requalification importante en 2013 pour devenir un véritable cœur de quartier avec ses commerces, sa maison de quartier, son épicerie solidaire, son centre médico-social et ses écoles. Le quartier accueille également le lycée Rosa-Parks (anciennement Kastler-Guitton).

La Vallée-Verte située à proximité de l’Yon offre aux habitants de la Vigne au Roses, de la Simbrandière et des Jaulnières un environnement naturel très fréquenté par les promeneurs. La mairie annexe, un multi accueil petite enfance, une maison de quartier, l'Espace public numérique, un EHPAD, des équipements sociaux (point CAF, centre médico-social), des équipements sportifs, les commerces et un marché dominical place Viollet Le Duc confortent l’attractivité du quartier.

A la Vigne aux Roses, une importante rénovation urbaine est engagée. Une nouvelle école Pont-Boileau, la rénovation des logements, la requalification de voiries et des espaces verts vont contribuer à améliorer le cadre de vie des habitants. 

Un peu d’histoire

Avant les années 1950, le quartier de la Liberté n’existait pas : il n’y avait que quelques maisons et quelques fermes. Il est sorti de terre au lendemain de la seconde guerre mondiale.
C’est le premier quartier neuf de la ville.

Sa construction répond alors au développement des entreprises et les besoins de main d’œuvre. Les logements HLM seront construits entre 1953 et 1959 autour de la place de la Liberté, devenue Place Nelson-Mandela, l’école et l’église Sainte-Thérèse seront inaugurées en 1957, les maisons vont se construire peu à peu. 

L'extension de la ville au-delà du pentagone

Pour répondre à l’accroissement de la population, de nouveaux quartiers apparaissent dans les années 1970-1980 : le quartier de la Vallée Verte se constitue avec la Simbrandière, la Vigne aux Roses, puis les Jaulnières. 



L’urbanisation se poursuit aujourd’hui aux abords de la rue Georges Mazurelle. Après les lotissements des Buissonnets et des Alisiers, le parc de la Grimaudière va être aménagé dans les années à venir le long de la voie ferrée et des terrains du CHS.

Un patrimoine à découvrir

La Vallée-verte, véritable poumon vert de la ville offre de belles balades le long de l’Yon et sur les nombreux sentiers arborés qui sillonnent le quartier. A pied ou à vélo, c'est l’occasion de profiter de la richesse écologique d’un site à la biodiversité préservée. Un environnement naturel préservé qui se retrouve au cimetière paysager de la Péronnière, labellisé refuge LPO, et à la carrière des Coux (réserve d'eau brute de la ville non accessible au public).

Des activités à partager

La culture et la vie associative occupent des places importantes grâce aux maisons de quartiers de la Vallée-Verte et de la Liberté. De nombreux évènements et activités en démontrent toute la richesse, rassemblant toutes les générations d’habitants : vide-grenier, La Vallée fait son cirque, "Tous à table", ateliers d'écriture, fêtes des voisins....



Les amoureux du jardinage se retrouvent quant à eux dans les jardins familiaux de la Simbrandière et Gaston-Gaugris à la Vigne-aux-Roses

La mairie annexe vous accueille

Elue déléguée au quartier
Nathalie Gosselin
Adjointe à la Politique de la ville et aux Conseils citoyens, développement numérique
Reçoit à la mairie annexe tous les jeudis matins sur rendez-vous. Tél : 02 51 36 90 00

Correspondante de quartier 
Votre correspondant de quartier assure le lien et l'interface entre les habitants, associations, élu et les services de la ville. 
Charlotte POITRAL - charlotte.poitral@larochesuryon.fr
Tél. : 02 51 36 92 15 

Pratique 
Mairie annexe de la Vallée-Verte / Liberté
12, allée Picasso
85 000 La Roche-sur-Yon
(face à la maison de quartier de la Vallée-Verte)
Bus : ligne 4 / arrêt Picasso

Tél. 02 51 36 90 00 
Fax 01 57 67 57 58 
Courriel : mairievalleeverte@larochesuryon.fr

Ouverture :
Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 00 et de 13 h 30 à 17 h 00

Pentagone/Pont-Morineau

Présentation

Le Pentagone est le cœur historique de la ville. Dessiné par les boulevards, il s’étend vers l’ouest, avec le quartier Pont Morineau et le nord-ouest avec le quartier Sacré-Coeur. Le centre-ville offre tous les services. Les quelque 500 commerces présentent une large palette de produits et de services et contribuent ainsi à l’attractivité d’un centre ville particulièrement animé. 

Sur le marché des Halles, sur bio dimanche place de la Vieille-Horloge, les commerçants et les producteurs locaux vous accueillent autour de leurs étals de produits artisanaux. C’est aussi dans le Pentagone que la foire s’installe une fois par mois. 

Pour conforter cette attractivité commerciale, la Ville a engagé une vaste rénovation du quartier des halles. Elle permettra également de valoriser le patrimoine et d’ouvrir le quartier.

Le Pont Morineau change également de visage. C’est l’une des entrées principales vers le Pentagone. Son embellissement et sa rénovation permettent une circulation sécurisée et partagée.

Mais l’ambition pour ce quartier de  9 357 habitants (INSEE – recensement 2016) ne s’arrête pas là. Dans la continuité de la gare, un pôle numérique une résidence étudiante, un multi-accueil petite enfance, une école vont permettre de conforter le dynamisme du centre-ville et le rayonnement de La Roche-sur-Yon.

  • En savoir plus sur les aménagements du boulevard Louis-Blanc cliquez ici
Un peu d’histoire

Le Pentagone est le centre historique de la ville nouvelle créée par Napoléon en 1804. De larges rues rectilignes, des bâtiments à l’architecture néo-classique, une vaste place centrale caractérisent le coeur de la ville. A côté de cette modernité, le quartier de la Vieille-Horloge rappelle quant à lui, le passé plus ancien de la ville. 

Un patrimoine à découvrir

La place Napoléon et son bestiaire mécanique, le haras, le quartier de la Vieille-Horloge, les squares et les jardins, les édifices, les décors et les ambiances se succèdent d’une rue à l’autre, d’un quartier à l’autre. Les promeneurs peuvent découvrir un patrimoine préservé qui permet de retracer l’histoire de La Roche-sur-Yon.

Des activités à partager

La nouvelle maison de quartier Centre ville/Pont Morineau réalisée place de Coubertin est le trait d’union entre le Pont-Morineau et le Pentagone. Lieu de rencontres pour les habitants, la culture façonne l’identité de la maison de quartier. En effet, chaque année, une dizaine d’expositions et autant de spectacles sont proposés, ainsi que différents ateliers artistiques et culturels. 

Tous les deux ans, l’art investit les jardins de particuliers au Pont-Morineau à l’occasion de Jardin’art.

En centre ville, dans le jardin de la mairie, le Festival R’Pop est le rendez-vous incontournable du début de l’été. Mais les rues du cœur de ville s’animent aussi à l’occasion des festivités de fin d’année avec le traditionnel marché de Noël ou lors des divers évènements culturels et sportifs.

Les salles de spectacles et les lieux d’expositions tels la Scène nationale ‘’le Grand R’’, le Théatre, le Cyel avec le conservatoire et l’école d’art, la scène de musiques actuelles Fuzz’Yon, le musée, la médiathèque Benjamin Rabier accueillent de nombreux artistes et favorisent l’accès de tous les publics à la culture et aux activités artistiques. 

Un nouveau visage pour le quartier des Halles

Redynamiser le commerce, ouvrir l’espace urbain en créant une esplanade, désenclaver le quartier, valoriser le patrimoine bâti,… tels sont les objectifs du grand projet de réaménagement du quartier des Halles.

Situé à proximité de la place Napoléon, ce périmètre représente 18 000m². Son aménagement  permettra de créer une continuité piétonne et commerciale ainsi qu’un espace de vie, de convivialité pouvant accueillir des évènements culturels et associatifs

La mairie vous accueille

Elu délégué au quartier
Jacques Besseau
Adjoint à l'éducation et la famille
Reçoit sur rendez-vous

Pratique
Hôtel de ville
Place Napoléon BP 829 
85021 La Roche-sur-Yon cedex 
Tél : 02 51 47 47 47

Ouverture 
Du lundi au vendredi de 8 h 00 à 18 h 30 sans interruption
Le samedi de 9 h 00 à 12 h 00
 

Pyramides/Jean-Yole

Présentation

Le quartier Pyramides/Jean-Yole s’étend sur le secteur nord de La Roche-sur-Yon et compte près de 13 000 habitants. Le programme de rénovation urbaine mené en concertation avec les habitants lui a donné un nouveau visage. La rénovation a permis de réhabiliter les logements sociaux, le centre commercial de la Garenne, de conforter les équipements publics (extension du groupe scolaire Pyramides et de la maison de quartier Jean-Yole), d’embellir et d’aménager les espaces publics. De nombreux commerces de proximité, un marché, des services tels que mairie annexe, médiathèque, maisons de quartier, établissements scolaires, cabinets médicaux, équipements sportifs contribuent à l’attractivité du quartier et au bien-vivre de tous ses habitants. 
La vallée de l’Yon du côté de Rivoli est un véritable poumon vert permettant aux amoureux de balades et amateurs d’activités sportives de disposer d’un site remarquable, dans un environnement préservé. 

Un peu d’histoire

En 2016, le quartier des Pyramides a célébré ses 50 ans. Les habitants ont profité de l’occasion pour fêter les 40 ans de la maison de quartier. Cette zone d’habitation décidée conjointement par l’Etat et la Ville est née à partir d’une délibération du conseil municipal en 1963. Il s’agit alors de répondre aux besoins de logements et à la démographie croissante de la ville. De nouveaux habitants viennent en effet travailler dans les usines du chef-lieu. Les nouveaux quartiers des Forges, Jean-Yole, et Liberté ne suffisent plus à accueillir tout le monde. 



Le quartier a poursuivi son développement avec les ouvertures d’une maison de quartier, d’écoles, d’une mini-crèche, d’une médiathèque…et des programmes d’habitats à la Courtaisière. 
C’est en 1993 que le nom des Pyramides a été adopté pour ce grand quartier qui regroupe les Robretières, Rivoli, la Courtaisière.

Le patrimoine à découvrir

La vallée de l’Yon à Rivoli et Alluchon est très appréciée des Yonnais. Elle offre en effet de nombreux aménagements dédiés notamment au sport. 



Sur les grandes pelouses, les arbres offrent des coins d'ombre et de fraîcheur. En continuant vers le lac de Moulin Papon, on découvre la zone animalière d'Alluchon qui abrite divers oiseaux. Un parcours santé traverse la vallée, le long de l'Yon du côté du boulevard Rivoli. Au départ du boulevard Gaston-Deferre, il se compose de 9 agrès (saute moutons, échelle d'escalade, planche abdo, barre d'appui, échelle horizontale, barres fixes, barres parallèles, espalier double, slalom irlandais).
Attention, ce parcours ne convient pas aux enfants de moins de 16 ans. 

Des activités à partager

Les maisons de quartier Jean-Yole et Pyramides foisonnent d’activités. Elles sont des espaces de proximité, des lieux d'expression, d'écoute des habitants, de convivialité et de solidarité. Les animations et les évènements culturels et festifs proposés à l’ensemble des habitants tout au long de l’année, sont autant de rendez-vous particulièrement suivis. 

La mairie annexe vous accueille

Elu délégué au quartier
Patrick Durand
Adjoint à la voirie, stationnement, gestion économique du domaine public, réglementation, propreté publique.
Reçoit à la mairie annexe le jeudi matin sur rendez-vous

Correspondant de quartier
Votre correspondant de quartier assure le lien et l'interface entre les habitants, associations, élu et les services de la ville. 
Laurence BLAIN 
Tél. : 02 51 36 92 10

Pratique
Mairie annexe de La Garenne
Rue de Friedland
La Roche-sur-Yon
Tél : 02 51 36 90 16

Ouverture
Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 15 et de 13 h 30 à 17 h 00
Le samedi de 9 h 00 à 12 h 00