Foire aux questions

Où se procurer les sacs jaunes ?

Une campagne de distribution est réalisée deux fois par an, au printemps et à l’automne, en porte-à-porte. Les usagers concernés par les sacs jaunes (en habitat individuel exclusivement) peuvent en complément se rendre dans les accueils des mairies pour s’en procurer, seulement si nécessaire.

J’habite en collectif, puis-je avoir des sacs jaunes ?

Non, car les déchets doivent être déposés en vrac dans les bacs ou les colonnes enterrées à disposition. Une campagne de distribution de sacs cabas, pour transporter les emballages, est prévue en porte-à-porte à partir du mois de février.

La fréquence de collecte diminue, mais l’usager paie toujours plus cher.

L’augmentation de la redevance est liée à la conjoncture actuelle (hausse de la fiscalité déchets et hausse des coûts de l’énergie, des carburants et des matières premières, liée à l’inflation). L’organisation de la collecte tient compte des comportements des usagers (Vous êtes déjà 91 % à présenter votre bac 1 semaine sur 2, ou moins. Le tarif de base de la facturation ne se limite pas à la collecte, mais inclut tout un panel de services (accès en déchèteries, collecte, transfert-traitement des déchets, mise à disposition de bacs, vidage des apports volontaire, entretien-maintenance des colonnes enterrées, actions de sensibilisation, relation usager, charges diverses, etc.).

Je souhaite déposer dans une colonne enterrée, car je ne produis que peu de déchets, est-ce possible ?

C’est la  collectivité qui  définit les secteurs à collecter en bacs et ceux à collecter en colonnes enterrées. Cette organisation s’impose à l’usager qui n’a pas le choix du dispositif de collecte. Pour des questions d’organisation des tournées, de dimensionnement des moyens humains et techniques à déployer et des enjeux d’équilibre budgétaire, il n’est pas possible pour la collectivité de proposer des solutions à la carte.

L’abonnement au service et la dotation en bac d’ordures ménagères (tout comme la dotation en badge pour ceux desservis en colonnes enterrées) est obligatoire même pour une faible quantité de déchets. En effet, l’abonnement (et donc le paiement de la redevance incitative) permet par ailleurs à l’usager d’accéder à l’ensemble des services (colonnes de tri, déchèteries…), en fonction de ses besoins qui peuvent être différents selon les saisons, la composition du foyer, les évènements, etc.

Comment faire évoluer mon volume de bac ?

Vous pouvez décider d’augmenter le volume du bac en adressant une demande au service de gestion des déchets.

Le nombre de passages en déchèterie sera-t-il limité pour les Agglo-Yonnais ?

À compter du 1er janvier 2025, le nombre d’accès en déchèterie sera comptabilisé. Au-delà du seuil minimum, les accès supplémentaires seront facturés en plus : 24 accès par an.
L’objectif de l’Agglomération n’est pas de contraindre les Agglo-Yonnais mais de leur réserver l’accès aux déchèteries dans les meilleures conditions possibles et de limiter l’accès aux seuls Agglo-Yonnais.

Quelles solutions sont mises en place pour les professionnels concernant les déchèteries ?

D’ores et déjà, les professionnels domiciliés ou non sur le territoire et réalisant des travaux sur le territoire de La Roche-sur-Yon Agglomération ont la possibilité d’accéder aux déchèteries du territoire, sous réserve d’avoir préalablement procédé à une demande de carte d’accès.

À compter du 1er janvier 2025, le nombre d’accès par an sera limité à 24 par an et tous les dépôts facturés en fonction de la nature et du volume des déchets déposés.

Au-delà du plafond autorisé, les professionnels devront s’orienter vers des offres privées.

Quels sont les services compris dans la part fixe de la redevance ?

Le tarif de base (abonnement) inclut tout un pack de services :

  • accès aux déchèteries, transfert et traitement des déchets qui y sont déposés
  • collecte en porte-à-porte des sacs jaunes et le tri-recyclage du contenu (carburant, véhicules, agents de collecte et de tri)
  • collecte en porte-à-porte des ordures ménagères intégrant un nombre de levées (en 2024 : 12 levées par an) et le transfert-traitement de ces déchets (carburants véhicules, agents de collecte)
  • mise à disposition/remplacement de bacs roulants et de sacs jaunes
  • vidage des 400 colonnes d’apport volontaire de verre et papier disposées sur l’ensemble du territoire et le tri-recyclage des déchets collectés
  • opérations d’entretien-maintenance des colonnes et leur remplacement
  • actions de sensibilisation et prévention pour réduire et valoriser les déchets (Recyclerie Coeur Vendée, dispositifs de tri-compostage des biodéchets, animations dans les écoles, etc.)
  • relation usager et gestion administrative du service
  • charges diverses autres : locaux, personnels...

Tout ce que vous utilisez en plus vous est facturé pour financer le service public : si vous dépassez le seuil de 12 levées par an, et à compter de 2025 celui de 24 accès prévisionnels en déchèterie.