La Ferrière / Commerce / Covid-19

À La Ferrière, les nounours câlinent les commerces

Le

L’association des commerçants et artisans de La Ferrière, FACIL’Ensemble, fait tourner des ours en peluche chez ses adhérents. L’occasion d’une communication câline sur les réseaux sociaux.

Sur les réseaux sociaux, des nounours en pagaille. Assis à la terrasse de l’Auberge de La Ferrière. Lovés dans le salon de coiffure. Prêts à dompter la machine à coudre d’Henriette, la couturière. « Un peu de tendresse dans une période si difficile », murmure Fabien Vrignon.

Le coprésident de FACIL’Ensemble, l’association des commerçants et artisans ferrièrois, a été le premier à présenter ses peluches, devant ses tables de mixage. « L’idée, elle est partie de l’épouse du coprésident, Éric Rivoal. Elle avait vu dans les médias l’exemple d’un restaurateur de Rennes qui, pour faire parler de lui, avait installé des nounours dans son établissement. »

« Les commerçants se renvoient la balle sur leur page Facebook »

L’association ferrièroise est entrée dans le jeu. « L’objectif, c’est de fédérer autour d’une action qui casse la morosité du moment. Qui emmène un peu de gaieté. » Les boules de poils, ce sont les patrons du Carrefour Contact, Corine et Christian Petit, qui les ont offerts. Huit ours câlins qui ont atterri chez les enseignes du bourg. « Un jour, ils présentent le menu du jour d’un restaurant. » Le lendemain, ils brossent leur pelage dans un institut de beauté. « Ça fonctionne ! » sourit Fabien. « Les commerçants se renvoient la balle sur leur page Facebook. »

Ça décroche quelques sourires. « Et ça permet de faire passer certains messages. » Dans la bouche des invités, des informations glissées. « On informe nos adhérents sur les différentes aides auxquelles ils ont droit. Tous ont le nez dans le guidon, alors... » Tous accueillent les nounours avec plaisir. « Ce qui me plaît, c’est que c’est tellement contradictoire... » souffle Fabien. « L’ours en peluche et les difficultés rencontrées. Mais, dans cette période de Noël, on montre que la vie est là, qu’il faut continuer. Que ce n’est pas le monde des Bisounours, mais qu’il y a de la solidarité... »

Commentaires (0)

Écrire un commentaire