La Roche-sur-Yon / Projet urbain

Écoquartier de la gare : un projet concerté

Le

Dans le cadre de son projet d’écoquartier de la gare, la Ville de La Roche-sur-Yon a invité les habitants du quartier à se constituer en comité d’accompagnement. André Texier, président de l’association Cheminots Ouest, s’est engagé et nous raconte son expérience de l’intérieur.



Situé entre les rues Roger-Salengro au sud et Jacques-Cartier au nord, le futur écoquartier de la gare englobera plusieurs quartiers (Pont-Morineau, Cheminots, Forges et Sacré-Cœur) sur une superficie de 75 hectares. Pour relever les défis inhérents aux critères d’un écoquartier, la Ville a fait appel aux habitants et à l’agence ID-UP, spécialiste en aménagement urbain.
Après une réunion publique de présentation, un comité d’accompagnement s’est constitué en février dernier. « Une vingtaine de personnes a répondu à l’appel : des habitants du périmètre de la gare, mais aussi du Pont-Morineau et des Forges, précise André Texier. Parmi les différents ateliers proposés, il y a eu la visite du quartier. C’était intéressant de voir sur site ce qui pouvait se faire. Cela nous a aussi permis de recenser les problèmes qu’il pouvait y avoir. Nous sommes également allés visiter un quartier de Nantes et nous avons pu voir comment organiser un écoquartier où les habitants se voient, se parlent, vivent ensemble. Ça cautionne ce que l’on fait déjà chez nous : deux réunions de voisins par an où l’on échange sur notre quartier... »

« La question de l’aménagement de la place Marconi a fortement impliqué la population, note André Texier. Nous étions tous d’accord sur les modifications à apporter : le réaménagement du boulevard afin de favoriser une circulation apaisée et plus lente, qui permette le partage de la voie avec les cycles et les piétons, et de créer un lien entre notre quartier et celui de la vallée de l’Ornay. Quant à la place, afin d’accueillir les élèves du lycée Branly en bonne entente avec les habitants, il faudra repenser les espaces verts et supprimer la portion de rue entre la place et la résidence Marconi. L’autre grand projet, c’est la création d’une place de village au cœur du quartier des Cheminots. Nous aimerions aussi que nos rues soient végétalisées et entretenues par les habitants. »
« À l’occasion d’un des derniers ateliers, nous avons modélisé sur une carte ce que l’on voulait dans le quartier et comment on souhaitait le voir évoluer. Nous avons travaillé en petits groupes et, avec l’aide de l’agence ID-Up, nous avons mis en commun toutes nos idées, nos propositions. »

À la fin de l’année débuteront les travaux de la future Scène de musiques actuelles, boulevard Leclerc. « La SMAC nous plaît beaucoup dans la présentation qui nous en a été faite. Cependant, il faudra réfléchir à l’organisation du stationnement ; nous avons émis des hypothèses à ce sujet, par exemple un parking silo automatique. »

L’expérience est très positive. Nous sommes là pour construire et bâtir quelque chose pour l’avenir de notre quartier.

Chacune des rencontres et séances de travail du comité d'accompagnement a été filmée par les membres de l'association Ripardière production. Les habitants ont pu s'exprimer sur leurs visions et leurs attentes pour ce nouveau cadre de vie. Ceci a conduit à un film dans lequel se succèdent ateliers de travail et diagnostic en marchant.

Commentaires (0)

Écrire un commentaire