La Roche-sur-Yon / Conseil municipal

Conseil municipal du 12 novembre : ce qu'il faut retenir

Le

La restructuration du stade Ladoumègue, la rénovation des façades du centre-ville, des tarifs d'enlèvement des déchets sauvages, un contrat local contre les violences conjugales, sexistes et sexuelles... Tels ont été les principaux points abordés lors de la séance du conseil municipal de ce mardi 12 novembre.

Un stade Ladoumègue restructuré

Situé le long du boulevard Sully, dans un quartier en pleine mutation, le stade Jules-Ladoumègue présente actuellement des limites structurelles et fonctionnelles. D'importants travaux de rénovation sont nécessaires, tant au niveau des différentes aires de pratiques sportives que des bâtiments présents sur le site.

L'enjeu d'une telle réhabilitation est de faire du stade Ladoumègue un équipement multifonctionnel devant répondre aux exigences des associations sportives, des scolaires... Au-delà, il sera engagé une réflexion sur les voies situées à proximité, les flux entrants et sortants ; la finalité étant de répondre aux besoins et aux attentes de tous les usagers.

Le projet se répartit en trois phases :

  1. réalisation d'un terrain scolaire et d'entraînement ;
  2. construction d'une tribune, des vestiaires et d'un stade d'athlétisme ;
  3. finition et traitement des accès.

L'opération de construction d'un équipement de ce type vise la qualité de service (sécurité, réglementations, maintenance...). Il doit également être adapté aux différentes pratiques sportives en termes d'initiations, de loisirs, de perfectionnement et de compétitions, ainsi qu'à l'ensemble des publics (spectateurs, athlètes, entraîneurs et dirigeants, scolaires, enseignants, personnels techniques...).

Les travaux seront engagés à partir du printemps 2022 et se poursuivront sur deux ans. Le coût prévisionnel de l'opération est de 11,2 M € TTC.

Recouvrement des frais d'enlèvement des dépôts sauvages

Les déchets sont de plus en plus nombreux à être déposés au pied des containers et des points d'apport volontaire, ceci portant atteinte à la salubrité publique, à l'environnement et à la propreté de la ville : de 410 m3 en 2016, ces dépôts correspondaient en 2018 à 533 m3.

Représentant un coût important pour la collectivité, la Ville met en place à partir du 1er décembre 2019 le recouvrement des frais engendrés par l'intervention des équipes techniques, soit un montant de 400 € par enlèvement.

En complément de ce forfait, et si l'enlèvement des dépôts sauvages entraîne une dépense supérieure, la facturation sera effectuée sur la base d'un décompte des frais réels. Seront refacturés les coûts complémentaires liés à l'enlèvement et à l'élimination des dépôts sauvages nécessitant un traitement spécial (hydrocarbures, peinture, matériel informatique, électroménager, amiante, pneus...).

Contre les violences conjugales, sexistes et sexuelles

Depuis 2015, la Ville de La Roche-sur-Yon est engagée avec de nombreux acteurs locaux dans une démarche de sensibilisation, de prévention et de lutte contre les violences conjugales, familiales, sexistes et sexuelles.

La lutte contre ces étant une préoccupation quotidienne de son action publique, la Ville signera un contrat local avec la Préfecture de la Vendée et ses partenaires institutionnels et associatifs (Conseil départemental, Éducation nationale, Centre hospitalier départemental, CIDFF, SOS Femmes, Planning familial, Ordre des avocats...).

Ce plan partenarial entend répondre aux objectifs suivants :

  1. repérer les femmes victimes de violences ;
  2. améliorer la prise en charge des victimes ;
  3. coordonner les moyens existants ;
  4. prévenir et agir sur les situations de violence.

L'attractivité du centre-ville renforcée

Les aides à la rénovation des devantures commerciales et façades engagées par la Ville de La Roche-sur-Yon permettent d'améliorer le cadre de vie des habitants, de valoriser les ambiances architecturales caractéristiques du centre-ville et le patrimoine bâti.

Dans ce cadre, la Ville a examiné une demande de subvention d'un montant de 3 164 € pour le ravalement de la façade située au 2, place Napoléon, appartenant au cabinet de gestion immobilière Moison et associés.

Commentaires (0)

Écrire un commentaire