L'agglomération / Musique / Grands projets

Une nouvelle scène de musiques actuelles

Le

Présenté lors du dernier Conseil d'Agglomération du mardi 2 avril, l'avant-projet définitif de la future Scène de musiques actuelles (SMAC) a trouvé vendredi 5 avril sa concrétisation par la présentation de sa maquette au public. Vous n'avez pas pu y assister ? On vous dit tout et on vous en montre un peu plus...

Le projet de territoire adopté par les élus communautaires en 2015 porte l'ambition de renforcer la qualité de vie des Agglo-Yonnais. Aussi, le projet de créer une nouvelle Scène de musiques actuelles (SMAC) s'inscrit dans cette volonté, en soutenant l'expression artistique sur l'agglomération.

Un projet vecteur de rayonnement

Sur plus de 2 700 m2 répartis sur 3 niveaux, ce lieu de création, de découverte et d'enrichissement culturel, situé au cœur du quartier de la gare, boulevard Leclerc à La Roche-sur-Yon, pourra accueillir des artistes de notoriété nationale et internationale comme également des artistes du département et les amateurs dans des conditions optimales.

Une salle d'une capacité de plus de 850 places, un club de près de 200 places ainsi que 5 studios permettront d'accueillir publics et groupes amateurs et professionnels. Une quarantaine de concerts seront programmés par an.

Au niveau administratif, l'équipement comprendra des bureaux, des lieux de stockage et de convivialité ainsi que des régies techniques. Les espaces extérieurs comprendront un parvis de plus de 450 m², une aire technique de 350 m², une terrasse accessible au public de 250 m² et une terrasse réservée aux artistes de plus de 50 m².

Pour septembre 2021

La maîtrise d'œuvre a été confiée au cabinet d'architectes Chloé Bodart (Bordeaux). Il s'est entouré d'entreprises reconnues dans leur secteur pour la conception de structures bois et béton, l'acoustique, la scénographie technique, ...

Les travaux se développeront d'octobre 2019 à fin mai 2021. La mise en service de l'équipement est prévue pour septembre 2021.

Le coût de l'opération est estimé à un plus de 7 000 000 €, portés par La Roche-sur-Yon Agglomération, le Département de la Vendée, la Région des Pays de la Loire, l'État par le biais de la Dotation de soutien à l'investissement local, le Centre national de la chanson, des variétés et du jazz et l'Union européenne avec le Fonds européen de développement régional.

Les mots de l'architecte

Entre des voies ferrées, un parking et un futur lotissement, une nouvelle aventure culturelle d'ambition métropolitaine naît sur cette ancienne friche ferroviaire : l'édification d'une salle de musiques actuelles, à la lisière d'un tiers-lieu, espaces de mixité entre diffusion, répétition, travail, culture et café. La vie d'un lieu de transit et de mouvement des marchandises est remplacée par un flux joyeux et sonore, celui du public des musiques actuelles.

Commentaires (0)

Écrire un commentaire