La Roche-sur-Yon / Napoléon / Exposition / Musée

Rendez-vous avec Napoléon au musée

Le

L’année 2019 marque le 250e anniversaire de la naissance de Napoléon Bonaparte. À cette occasion, la Ville de La Roche-sur-Yon organise, du 23 mars au 23 juin au musée, l’exposition « Dans l’intimité d’un empereur… Napoléon Ier, l’époux, le père, l’amant ».

L'exposition propose d’explorer une image méconnue de Napoléon Bonaparte à travers la présentation de près de cent trente œuvres et objets provenant de dix-huit musées français et de plusieurs collections particulières. Loin des champs de bataille et des cérémonies officielles, cette exposition met en lumière une face plus intime de l’Empereur, dont la famille, les amis et les convictions forgeront la personne publique puis la légende.

Visuel : Johann Friedrich Leybold, d’après Johann Joseph Rauch, Napoléon et son fils, s.d., lithographie. Rueil-Malmaison, châteaux de Malmaison et Bois-Préau. © RMN-Grand Palais (musée des châteaux de Malmaison et Bois-Préau) / Gérard Blot
L'homme

De son enfance corse, sous l’influence incontestable de sa mère Maria Letizia Bonaparte, à son ascension aux plus hautes sphères du pouvoir, la première partie de l’exposition s’attachera à révéler l’homme qu’était Napoléon Bonaparte derrière le chef d’État. À travers la présentation d’objets personnels, mis en résonance avec des portraits aux différents âges de sa vie, le public pourra entrer dans l’intimité de l’Empereur, partager son quotidien, ses habitudes, mais aussi découvrir sa formation intellectuelle, ses centres d’intérêt et ses goûts littéraires.

Napoléon amoureux

La vie conjugale agitée de Napoléon a fait l’objet de toutes les attentions de la part de ses contemporains. De Joséphine de Beauharnais à Marie-Louise d’Autriche, qui étaient les deux femmes de sa vie ? Quels rapports entretenait-il avec elles ? Des témoignages, des objets et des représentations liés à leurs rencontres, leurs mariages et leurs relations de couple permettront de faire la lumière sur l’importance de ses deux mariages dans la vie et la carrière de Napoléon. Les origines familiales et les caractères des deux impératrices, que tout oppose, seront aussi évoqués.

Visuel : Varin, d’après J. G. Vibert, "La Répétition du Sacre", s.d., gravure. Bordeaux, musée Goupil, 90.1.2.921 © Mairie de Bordeaux, photo Lysiane Gauthier

Ses héritiers

La naissance en 1811 du fils de Napoléon instaure une nouvelle lignée dynastique. Les nombreuses représentations du roi de Rome enfant, commandées par l’Empereur, sont autant des manifestations d’amour paternel que de fierté d’avoir assuré sa descendance. L’image de ce fils héritier joua un rôle important sous le Premier Empire. En 1852, Napoléon III, petit-fils de Joséphine, marche dans les pas de son oncle Napoléon Le Grand en accédant au pouvoir grâce à un coup d’État. À la naissance de son propre fils en 1856, il réinvestit symboliquement l’image du roi de
Rome, se présentant à la fois comme un héritier, mais aussi comme un continuateur de la maison Bonaparte.

« Dans l’intimité d’un empereur : Napoléon Ier, l’époux, le père, l’amant » bénéficie du label "Exposition d'intérêt national" décerné par le ministère de la Culture. Chaque année, seule une quinzaine d'expositions obtient ce label. Elles sont sélectionnées en fonction de leur qualité scientifique et du caractère innovant des actions de médiation culturelle qui les accompagnent.

Cette exposition est accompagnée d’un catalogue publié par les éditions Liénart.

Commentaires (0)

Écrire un commentaire