Le Tablier / Découvrir

Les Nuits des étoiles au Tablier

Le

À l’occasion des Nuits des étoiles, le Centre astronomique vendéen propose de découvrir l’immensité de l’univers qui nous entoure. Rendez-vous les 28, 29 et 30 juillet, à partir de 20 h 30, à l’observatoire du Tablier. Gratuit et ouvert à tous.

Installé sur les hauteurs de Piquet au Tablier, le Centre astronomique vendéen offre aux passionnés un ciel de haute qualité dans un cadre bucolique. Ses bénévoles ont construit sur le site deux coupoles d’observation et des télescopes, dont le dernier – 60 centimètres de diamètre – est le plus gros des Pays de la Loire.

« Cet outil nous permet de contempler plus d’objets célestes, plus de détails, ainsi que la couleur des astres et notamment des nébuleuses planétaires, précise Richard Tanguy, président du Centre astronomique vendéen. Nous pouvons ainsi mieux faire partager notre passion lors de nos animations : ateliers, conférences, veillées aux étoiles, séances de planétarium, observation du Soleil et des ciels de saison… »

LES « TERRES HABITABLES »

Les Nuits des étoiles ont cette année pour thématique les « Terres habitables ». Le Centre astronomique vendéen propose des animations les vendredi 28, samedi 29 et dimanche 30 juillet sur son site du Tablier. Au programme : intervention-diaporama sur les « Terres habitables » à partir de 21 h, présentation du ciel visible à l’œil nu à partir de 22 h et observations aux télescopes après 23 h. Les participants pourront notamment observer les planètes voisines de la Terre comme Jupiter ou Saturne qui seront bien placées cet été.
L’existence des terres habitables fait rêver et interroge sur l’infini variété des habitats naturels. Chaque étoile visible à l’oeil nu dans le ciel d’été, et au télescope, cache sans doute une pluralité de mondes. Mais le vertige des distances astronomiques fait qu’ils sont inaccessibles. Plus de vingt ans après la découverte de la première exoplanète, c’est à cette histoire que les Nuits des étoiles vous convient.

Commentaires (0)

Écrire un commentaire