La Roche-sur-Yon / Economie - emploi

L'aéroport des Ajoncs s'ouvre à l'international

Le

Le ministère de l’Intérieur a récemment donné son accord pour la création d’un point de passage frontalier à l’aéroport des Ajoncs. Des avions étrangers à l’espace Schengen pourront désormais se poser à La Roche-sur-Yon. Le contrôle sera assuré par le service des douanes de Vendée.

Les appareils étrangers à l’espace Schengen n’avaient jusqu’à maintenant pas le droit d’atterrir directement à La Roche-sur-Yon. Ils étaient obligés de faire escale aux douanes à Nantes, Poitiers ou La Rochelle avant de se poser aux Ajoncs.
« Le travail mené depuis trois ans pour obtenir cette autorisation, notamment grâce aux échanges sur le sujet avec le ministre de l’Économie et le Président Emmanuel Macron, porte aujourd’hui ses fruits, explique Luc Bouard, maire de la Ville de La Roche-sur-Yon et président de l’Agglomération. L’ouverture de ce point de passage frontalier devrait donc permettre aux vols d’affaires de se développer encore davantage. »

Cette activité d’avions d’affaires est en pleine croissance. L’Agglomération a récemment investi plus de 1,5 million d’euros dans des travaux d’aménagement des infrastructures pour développer l’équipement des Ajoncs.
Plusieurs entreprises locales utilisent ce mode de déplacement rapide et efficace. Aujourd’hui, quatorze avions d’affaires sont basés sur l’aéroport, représentant plus d’une cinquantaine d’entreprises du territoire et de la Vendée.
L’implantation d’entreprises, telles que Lattonedil, a notamment été guidée par la proximité de l’aéroport d’affaires dans la perspective du point de passage frontalier.

« Ce nouvel outil s’inscrit parfaitement dans l’évolution de notre aéroport et générera du trafic directement profitable à nos entreprises et au tourisme local, souligne Luc Bouard. Cette décision va sans nul doute relancer la prospection des entreprises non européennes susceptibles de s’installer à La Roche-sur-Yon. Ce point de passage frontalier est une opportunité à exploiter pour positionner l’aéroport aux cotés de Nantes sur l’aviation d’affaires, la plateforme aéroportuaire de Nantes étant surchargée. L’année 2018 a été une année exceptionnelle en termes d’activités pour l’aéroport yonnais. Près de 3 000 mouvements d’avions d’affaires ont été comptabilisés, avec quatorze compagnies, dont huit nouvelles arrivées en 2018. »

Commentaires (0)

Écrire un commentaire