L'agglomération / Conseil communautaire

Conseil communautaire du 9 juillet : ce qu'il faut retenir

Le

Un pôle technopolitain à la Malboire, une halle supplémentaire sur le site des Oudairies, la gratuité des transports publics le samedi, les suites du Plan climat, ... Tels ont été les principaux points abordés lors de la séance du conseil communautaire de ce mardi 9 juillet.

Un pôle technopolitain à la Malboire

La Roche-sur-Yon Agglomération travaille depuis plusieurs années à la détermination d'une zone ayant pour objectifs d'attirer de nouvelles entreprises innovantes et les formations associées.

Situé à l'entrée est de la ville, à proximité d'axes importants, le secteur de la Malboire constitue l'opportunité pour le territoire d'asseoir son développment économique sur des filières porteuses d'avenir.

Au sein de cet espace, l'Agglomération entend créer un parc technopolitain, véritable vitrine de la capacité d'innovation et de l'excellence du territoire yonnais :

  1. La robotique étant une composante forte du tissu économique du territoire, l'Agglomération entend renforcer ces filières d'excellence, avec l'aide des acteurs majeurs déjà implantés (Proxinnov, Sepro robotique, Centre de ressources en innovation, ...).
  2. La réalisation d'équipements publics structurants, comme par exemple le transfert du parc des expositions envisagé entre 2023 et 2025, avec une offre accentuée en matière de séminaires et colloques, ainsi que des services hôteliers.
  3. Une offre qualitative de terrains, avec le développement d'activités tertiaires à haute valeur ajoutée sur des espaces au cadre paysager préservé.

Compte tenu de l'ampleur du projet, l'Agglomération le soumettra à la concertation publique à compter du 29 juillet et jusqu'au 4 octobre inclus : les personnes pourront déposer leurs avis et commentaires sur un registre déposé au Point info mairie, rue Clémenceau à La Roche-sur-Yon.

Une halle supplémentaire aux Oudairies

Dans le cadre de sa compétence relative à la création, l'aménagement et la gestion des équipements voués au développement économique du territoire, La Roche-sur-Yon Agglomération envisage pour le parc des expositions des Oudairies l'acquisition d'un chapiteau de 2 000 m² .

Cet investissement est motivé par le fait de diminuer de façon non négligeable les coûts d'exploitation de ce service en mettant fin à la location d'une structure provisoire pour un montant annuel de 250 000 €. Grâce à son sol en dur, cette nouvelle halle permettra notamment l'accueil et le développement de nouvelles activités, et assurera toutes les conditions nécessaires à l'accessibilité et la sécurité des lieux et des personnes.

Des transports publics gratuits le samedi

Afin de favoriser l'usage des transports collectifs, notamment pour les familles, La Roche-sur-Yon Agglomération a souhaité rendre gratuit le réseau de bus Impulsyon les samedis à partir du 1er septembre 2019. La gratuité s'appliquera également lors des journées de pics de pollution.

Pour Luc Bouard, président de La Roche-sur-Yon Agglomération,

l'étude engagée en janvier dernier sur la gratuité des transports publics n'étant pas pleinement aboutie, nous avons d'ores et déjà souhaité donner un signal fort aux habitants en changeant leurs habitudes de déplacement et en les amenant dans le cœur de la ville centre.

Suivant l'ambition du territoire en matière de respect de l'environnement, il faut que nous ayons un regard vigilant sur ces jours où trop de véhicules engendrent des pics de pollution.

Une étape décisive pour le Plan climat

Lancé en juillet 2018, le Plan climat air énergie territorial (PCAET) de l'Agglomération a une finalité à la fois stratégique et opérationnelle visant à :

  • atténuer l'impact du territoire sur le climat, en diminuant les émissions de gaz à effet de serre ;
  • maîtriser la consommation d'énergie et développer les énergies renouvelables ;
  • intégrer les enjeux de la qualité de l'air ;
  • adapter le territoire face aux effets du changement climatique.

Plusieurs concertations menées auprès des institutions, entreprises, associations et habitants ont permis de définir 15 enjeux et 27 axes prioritaires du PCAET ainsi que 55 actions.

Suivant les textes réglementaires en vigueur, une phase importante d'évaluation et de suivi de près de 5 mois commence dès lors pour le Plan climat : avis de la Mission régionale d'autorité environnementale, de la Préfecture de Région et du Conseil régional des Pays de la Loire, consultation publique, ...

Luc Bouard, président, et Anne Aubin-Sicard, vice-présidente en charge de la question, concluent sur ces paroles :

Il faut se réjouir de cette prise de conscience : on est sur la bonne voie !

À ce stade, nous tenons à remercier tous les acteurs pour leur implication, que ce soit les nombreux habitants, les entreprises partenaires, les associations investies et les services de la collectivité. Que tous soient ici remerciés !

Commentaires (0)

Écrire un commentaire